- Alter: 355 Tage

IDS 2023 à Cologne : extension d'indication dynamique – esthétique dynamique

Quelle: Koelnmesse Bilddatenbank

Quelle: Koelnmesse Bilddatenbank

Innovations dans le domaine de l'obturation dentaire – Gammes de couleurs de différentes tailles – Plus grand choix de matériaux – Systèmes de matrices pour simplifier l’obtention de points de contact – Présentation complète à la 40e édition d'IDS qui se tient cette année

De nouveaux matériaux de la couleur des dents ou des variantes de matériaux connus viennent parfaire les traitements d'obturation. Cela permet d'individualiser de plus en plus les choix à faire, mais il s'agit tout d'abord d'y voir clair. La 40 édition du Salon international d'odontologie (IDS), qui se tient à Cologne du 14 au 18 mars 2023, permet d'obtenir les informations nécessaires pour s'orienter.

Que souhaite le patient ? L'un attache une grande importance à une obturation stable dans la durée, l'autre préfère un matériau résolument biocompatible. Un autre encore veut que le plus possible de substance dentaire naturelle soit préservé. Pour un dernier enfin, seul compte le résultat esthétique. Dans tous les cas, la priorité doit être donnée à l'information.

Grosso modo, en l'état actuel de la technique, il existe des ciments verres ionomères, des compomères, des composites, des composites pour la réalisation d'obturations par la technique de stratification incrémentielle et des matériaux hybrides composites, certaines évolutions récentes retenant l'attention. Par exemple, la question qui se pose est celle du nombre de nuances différentes avec lesquelles un cabinet dentaire doit travailler. Il a le choix : de larges gammes lui offrent l'avantage de pouvoir travailler de manière très différenciée. Mais une solution pragmatique avec, par exemple, cinq composites dentaires différemment pigmentés et un effet caméléon prononcé peut parfaitement convenir à de nombreux patients. Il y a aussi l'alternative qui consiste à réaliser une coloration non pas avec des pigments mais uniquement avec la structure intrinsèque du matériau. Toutes les possibilités sont visibles cette année à la 40e édition d'IDS. À partir de toutes ces informations, il est possible de prendre de façon sûre une décision au cabinet dentaire, décision concernant le choix du matériau de la couleur de la dent à obturer.

La couleur n'est pas l'aspect primordial de tous les matériaux. Prenons l'exemple des « composites hybrides » : on travaille avec des matériaux autopolymérisables ne nécessitant pas d'application d'adhésif. Aux méthodes éprouvées de mise en place d'une obturation s'ajoute ainsi une option supplémentaire.

Au-delà du matériau d'obturation, il convient de considérer les systèmes actuels de matrices. Car l'obtention de points de contact dans les traitements d'obturation est généralement considérée comme un défi. C'est ainsi que selon 70 % des dentistes l'obtention de points de contact est la partie la plus difficile d'une restauration de classe II – notamment dans le cas de prémolaires à couronne très arrondie (contact ponctuel avec les deux dents proximales) ou de gradations marginales proches de la dent adjacente. Des systèmes de matrices modernes de même que, le cas échéant, des matrices sectionnelles peuvent faciliter cette opération critique à bien des égards.

Les lampes à photopolymériser sont un autre sujet d'intérêt. Une question importante consiste par exemple à savoir quelle est la taille de la fenêtre d'émission de lumière. Son diamètre doit être supérieur à 9 mm ; celui des appareils proposés sur le marché peut atteindre actuellement jusqu'à 11,5 mm. La 40e édition d'IDS permettra cette année de tous les examiner côte à côte et de les évaluer.

« Le marché des composites pour les obturations dentaires est actuellement très dynamique », a déclaré le Dr. Markus Heibach, directeur de la Fédération allemande de l'industrie dentaire (Verband der Deutschen Dental-Industrie e.V. - VDDI). « Le spectre des indications s'élargit. Il n'y a pratiquement plus de limites aux restaurations indirectes. Dans le même temps, des composites autopolymérisables, des matériaux bulk ?ll et des composites hybrides en facilitent l'utilisation au cabinet dentaire. Par ailleurs, à la 40e édition d'IDS, cette année, nous fêterons tous un anniversaire particulier, les « 100 years IDS – shaping the dental future ». Pour cette raison également, le salon qui se tient à Cologne du 14 au 18 mars 2023, mérite une visite.

À propos d'IDS
IDS a lieu tous les deux ans à Cologne. Il est organisé par la GFDI (Gesellschaft zur Förderung der Dental-Industrie mbH), entreprise économique de la Fédération allemande de l'industrie dentaire (Verband der Deutschen Dental-Industrie e.V. - VDDI). Koelnmesse GmbH, Cologne, assure sa tenue.

Remarque à l’attention des rédactions :
Des photos de IDS sont disponibles sur la base iconographique de Koelnmesse, site www.english.ids-cologne.de/imagedatabase
Complément d’information : www.english.ids-cologne.de/pressinformation
En cas de reproduction, merci de nous adresser un justificatif.

Pour toute demande de précisions, s'adresser à :
Pour tout renseignement et information sur l'industrie dentaire :
VDDI/GFDI – service de presse
Burkhard Sticklies / Agnes Plümer
sticklies@vddi.de / pluemer@vddi.de

Informations sur IDS :
Volker de Cloedt
Communications Manager
Koelnmesse GmbH
Messeplatz 1
50679 Köln
Germany
Tel. +49 221 821-2960
Fax +49 221 821-3544
Email: v.decloedt@koelnmesse.de
Internet: www.koelnmesse.com

plus d'infos

online registration for exhibitors from the dental industry now open at ids-cologne.de

Haut pouvoir de décision et grande internationalité des visiteurs +++ Tendances : flux de travail numérique rigoureux et meilleure durabilité

IDS en tant qu'événement rassembleur et vecteur d'une formation riche en expériences – Commencer par fêter ensemble, à Cologne, les « 100 years IDS –…