News

20.01.2009 - 14:35 - Il y a : 11 Jahre

Conférence de presse spécialisée européenne le 4 décembre 2008 à Cologne

Explications du Dr Martin Rickert, Président du Comité de l’Association de l’Industrie Dentaire Allemande (VDDI), dans le cadre de la conférence de presse spécialisée européenne le 4 décembre 2008 à Cologne, en vue du salon IDS 2009 (du 24 au 28 mars à Cologne)

Madame, Monsieur,

Bienvenue à notre conférence de presse à Cologne au cours de laquelle nous aimerions vous présenter le 33ème Salon International d’Odontologie (IDS) 2009. Au nom de l’Association de l’Industrie Dentaire Allemande et de la Société pour la promotion de l’industrie dentaire (GFDI), je vous souhaite la bienvenue et suis heureux de vous accueillir ici. Je vous remercie de l’intérêt que vous portez au Salon International d’Odontologie et aux performances des entreprises de la branche de l’industrie dentaire. 

L’IDS, Salon International d’Odontologie, est un salon professionnel de renom dans la branche de l’odontologie qui se tient tous les deux ans à Cologne. L’IDS est organisé à Cologne par la GFDI, Société pour la promotion de l’industrie dentaire, une entreprise économique relevant de l’Association allemande de l'Industrie Dentaire Allemande (VDDI).  Le bon déroulement de l’IDS est assuré par notre partenaire de longue date, la Koelnmesse GmbH, Cologne. Si nous vous avons invité aujourd’hui, c’est pour vous communiquer de plus amples informations sur le 33ème Salon International d’Odontologie (IDS) qui se tiendra du 24 au 28 mars 2009 à Cologne.

La participation à l’IDS, le salon professionnel international de produits dentaires, est pour ainsi dire incontournable pour les exposants et fournisseurs de produits innovants tout comme pour les chirurgiens dentistes et les prothésistes en tant qu’utilisateur de produits dentaires. Tous ceux qui exercent dans le domaine dentaire, que ce soit en qualité de chirurgien dentiste, de prothésiste dentaire, d’assistante ou d’hygiéniste dentaire, assistante en prophylaxie, de fabricant ou revendeur ou encore quiconque souhaitant se destiner à l’une ou l’autre de ces professions se doit de venir à cette manifestation internationale de Cologne. L’IDS se déroule au cœur de l’une des régions économiques les plus importantes et les plus puissantes du monde. Avec plus d’un demi-milliard de personnes, l’UE constitue un marché extrêmement attrayant très largement convoité pour les produits et les prestations. En Europe, selon une étude menée par l’ADDE (Association of Dental Dealers in Europe) et la FIDE (Federation of the European Dental Industry), plus de 268 000 chirurgiens dentistes et plus de 158 000 prothésistes dentaires proposent leurs services aux patients.
Une demande stable sur les marchés dentaires
Actuellement, nous sommes tous concernés par l’actualité financière et économique. Depuis quelques mois, la situation de l’économie mondiale est très tendue. Nous observons que les systèmes financiers de plusieurs pays et plusieurs régions économiques subissent de fortes fluctuations et sont même en proie à des turbulences. Les gouvernements et l’économie s’efforcent de trouver des solutions à la crise financière mondiale. Les premiers succès commencent à être perceptibles.
Vous serez sûrement heureux d’apprendre que l’industrie allemande, et par conséquent l’industrie dentaire également, s’avère être un facteur stable dans un environnement pour le moins agité. Étant une industrie comptant essentiellement des moyennes entreprises majoritairement gérées par leurs propriétaires, notre secteur a été, jusqu’ici, peu touché par les perturbations des marchés financiers. Sur le marché intérieur allemand et comme sur le marché mondial, le secteur de la production a la réputation de partenaire fiable sachant éviter autant que possible les comportements à risques sur les marchés financiers grâce à des stratégies commerciales solides.

Les répercussions sur le marché peuvent tout au plus venir du comportement de la demande des patients et des fournisseurs de soins qui, en période économique difficile, ont tendance à rechigner aux dépenses. Le marché dentaire constitue une part importante du marché de la santé en forte expansion. Notre expérience nous permet de penser que la propension des individus à investir dans leur propre santé ne sera pas influencée négativement par le contexte économique. 

Les investissements sur le plan de la santé sont des investissements dans le bien-être personnel, dans une qualité de vie propre, dans son propre avenir. C’est pourquoi, par le passé, les fluctuations économiques n’ont eu que peu d’impact durable sur le comportement des patients. La demande de prestations de santé de la part des patients est plutôt marquée par des répercussions personnelles et le désir d’être en bonne santé et de jouir d’une certaine qualité de vie.

Qu’en est-il du comportement d’investissement de nos clients, des chirurgiens dentistes et des prothésistes dentaires sur le plan mondial ?

L’expérience nous a montré que le comportement d’investissement des chirurgiens et des prothésistes dentaires n’est que très peu influencé par les facteurs économiques mondiaux. Cela peut tout au plus avoir une incidence momentanément négative sur l’achat d’appareils médicaux d’envergure comme par exemple des unités de traitement, de radiologie ou l’équipement de cabinets et laboratoires dentaires et entraîner un délai ou certaines réserves en matière d’investissement. Néanmoins, pour tous les autres produits, les matériaux de consommation, les matériaux des prothèses dentaires, les petits appareils et instruments, on ne note que très peu de fluctuations dans les besoins des cabinets ou laboratoires dentaires.
Nous pensons que c’est précisément au moment où surviennent des difficultés sur les places financières, qu’il est indiqué de procéder à des investissements ciblés dans son entreprise car c’est le meilleur moyen de garantir ses propres finances en s’assurant de bonnes perspectives d’avenir.

Il convient donc pour les chirurgiens dentistes, les prothésistes dentaires et plus particulièrement pour les revendeurs spécialisés en matériel dentaire, de se rendre au 33ème Salon International d’Odontologie de Cologne afin de s’informer sur les dernières innovations pour les cabinets et les laboratoires dentaires et le marché international dentaire. Les avancées sur la plan de la technologie médicale et les investissements de notre secteur d’activité dans la recherche et le développement donnent constamment naissance à de nouvelles solutions de systèmes pour les cabinets et les laboratoires dentaires, souvent très intéressants pour les chirurgiens et prothésistes dentaires d’un point de vue de la rentabilité. Vous pourrez découvrir toute la palette de techniques médicales dentaires modernes au salon IDS 2009.
L’importance de la branche de l’odontologie sur le marché de la santé
Dans l’industrie de la santé, le marché dentaire constitue une branche spécifique importante et indépendante du marché de la santé en expansion au niveau mondial. La croissance de cette branche de l’industrie et de l’économie est notamment influencée par :

Le vieillissement de nos sociétés, un phénomène qui touche presque tous les pays de la même manière.
L’intérêt d’une médecine esthétique a également beaucoup augmenté dans de nombreuses parties du globe. A cela s’ajoute le progrès technique et médical qui contribue à un maintien de la dentition propre le plus longtemps possible.
La IVème étude d’hygiène bucco-dentaire menée en Allemagne (2006) a montré qu’un comportement de prévention optimal et une prophylaxie professionnelle maximale permettaient certes de conserver les dents propres plus longtemps, néanmoins, avec l’âge, le risque lié à la parodontite augmentait fortement.
Le niveau de vie des individus est en perpétuelle augmentation et le système économique des pays émergents comme la Russie ou la Chine, l’Inde et le Brésil constituent un facteur moteur supplémentaire de l’évolution du marché de la santé.

Quelle contribution l’industrie dentaire allemande peut-elle apporter sur le marché mondial de la santé et de l’odontologie ?

L’industrie dentaire allemande : des chiffres et des faits
Les 200 entreprises membres de l’Association de l’Industrie Dentaire Allemande employaient en 2007, en Allemagne et à l’étranger, près de 17 900 personnes (+ 2,5 %). En 2007, nos entreprises membres ont réalisé un chiffre d’affaires global de près de 3,8 milliards d’euros (+ 7,4 % par rapport à 2006). Ce faisant, plus de 2,1 milliards d’euros en été réalisés sur les marchés internationaux, soit une progression de plus de 9%. Les attentes concernant nos entreprises en matière d’exportation pour 2008 se situent dans le même ordre d’idée car 73% des membres de la VDDI escomptent une augmentation de leurs chiffres d’affaires, un petit quart escomptant un résultat similaire à l’année précédente. Seuls 3% de nos entreprises s’attendent à un recul de l’exportation. Cela devrait nous permettre de consolider notre potentiel d’exportations. Concernant le chiffre d’affaires intérieur, il a rapporté plus de 1,6 milliard d’euros, soit une progression de près de 5% par rapport à 2006.

Mesdames, Messieurs,
Le contexte économique du marché mondial est marqué par une compétitivité acérée pour tous les protagonistes de la branche, une compétitivité que nos entreprises allemandes doivent garder très présente à l’esprit. Elles doivent continuer à travailler d’arrache-pied au progrès dentaire afin de définir le paysage dentaire du futur avec une technologie de pointe. La fluctuation des devises et des taux de change a également influencé le marché dentaire, néanmoins, nos entreprises membres ont réussi à consolider leur position sur le marché international et dans de nombreux cas, elles sont même parvenues à la développer. L’augmentation sensible du volume des exportations de l’industrie allemande est largement soutenue par l’évolution positive des marchés dentaires européens. Cette évolution de la croissance est actuellement solidement étayée par une étude de marché sur le commerce dentaire en Europe. 

Enfin, je souhaite souligner ici quelques uns des points forts de cette avancée de l’ADDE (Association of Dental Dealers in Europe) et la FIDE (Federation of the European Dental Industry) précédemment évoquée:

Les ventes commerciales absolues (hors implants métalliques) pour tous les pays sous revue, ont augmenté de près de 6% par rapport à 2006, atteignant la barre des 5 milliards d’euros.
Outre l’Allemagne, d’autres grands marchés européens de produits dentaires ont enregistré des hausses sensibles de leurs ventes : Italie + 11%, France + 7,5%, Royaume-Uni  + 8,6%.
Les ventes de matériaux de consommations (sundries) ont progressé de 5% en Europe atteignant 3,079 milliards d’euros.
La vente de biens d’équipements en Europe a augmenté de 9% atteignant 1,4 milliard d’euros. Les ventes d’implants métalliques ont progressé en moyenne de 12% pour atteindre 685 millions d’euros.
Voici la répartition des parts de marché des différents segments de vente : prothèses dentaires : 2%, service technique : 7%, biens d’investissement : 29% et matériaux de consommation : 62%.

L’évolution du marché de l’exportation revêt une importance majeure pour notre industrie dentaire axée sur le marché international. Ceci est particulièrement visible si l’on considère le taux d’importation élevé de notre industrie, excédent désormais largement les 50%. Les conditions cadres des marchés internationaux sont pour nos entreprises particulièrement marquées par une compétitivité acérée, une compétitivité que nos entreprises doivent garder très présente à l’esprit. Elles doivent continuer à travailler d’arrache-pied au progrès dentaire afin de définir le paysage dentaire du futur avec une technologie de pointe. C’est dans cet esprit que nous nous réjouissions en tant qu’industrie dentaire allemande mais aussi industrie dentaire mondiale à la perspective de cette manifestation de branche internationale : le 33ème salon IDS.



< Keramik und Ästhetik in der Zahnheilkunde: Hochleistungswerkstoffe gestatten perfekte Versorgungen

© VDDI e.V. - Verband der Deutschen Dental-Industrie e.V. - Aachener Straße 1053-1055 - 50858 Köln - Germany - Telefon: +49/(0)221/5006870 - Telefax: +49/(0)221/50068721 - E-Mail: info@vddi.de